logo_gaulois_antoine_girouard

L'indiscipline coule les Gaulois

Félix-Antoine Bourassa / 13 Jan 2018

Dans un match à sens unique, les Grenadiers de Châteauguay ont défait les Gaulois de Saint-Hyacinthe par la marque de 6-3 vendredi au stade Louis-Philippe-Gaucher de Saint-Hyacinthe. Quatre des six buts des Grenadiers ont été inscrits en avantage numérique.

Dans un match à sens unique, les Grenadiers de Châteauguay ont défait les Gaulois de Saint-Hyacinthe par la marque de 6-3 vendredi au stade Louis-Philippe-Gaucher de Saint-Hyacinthe. Quatre des six buts des Grenadiers ont été inscrits en avantage numérique.

Deux buts ont été marqués en première période, ceux de Alex Larocque (11) et de Lucas Mercuri (18). Le résultat aurait pu être bien pire si ce n’avait pas été du brio du gardien partant des Gaulois, Charles-Antoine Lavallée, qui a stoppé 35 des 41 rondelles dirigées vers lui. La rencontre a donné droit à du jeu robuste, entre autre, lors de la première période lorsque William Paré a mis en échec Alec Reid au centre de la patinoire. Paré a été chassé pour deux minutes sur la séquence. Cet incident a eu des répercussions sur le reste de la rencontre alors que les deux équipes ont débuté une série de mises en échec à la limite de la légalité.

En période médiane, les visiteurs ont ajouté à leur avance par l’entremise de Zachary Roy (18) et de Nicholas Girouard (7). Alors qu’il se dirigeait en échappée, David Fontaine a par la suite été fauché par Jérémie Poirier avant de recevoir un double-échec de la part de Gabriel Bousquet. Les Gaulois ont donc profité d’un double avantage numérique pour s’inscrire à la marque et c’est nul autre que David Fontaine (19) qui est parvenu à prendre sa revanche. Saint-Hyacinthe aurait bien pu profiter de ce regain de vie, mais sur une pénalité de Charles Ouellet, Samuel Régis a inscrit son premier de la saison en portant la marque 5-1 en faveur des Grenadiers. Après la deuxième période, les Gaulois affichaient qu’un maigre total de 10 tirs au but. Une statisique qui n’a pas plus à l’entraîneur-chef des Gaulois, Marc-André Ronda. « Je pense que le momentum était du côté des Grenadiers. Notre engagement et notre passion dans le match étaient gênantes ».

Les Gaulois ont offert un bien meilleur spectacle aux 327 spectateurs présents en troisième période. Alec Rhéaume a marqué son quatrième de la saison avant que Samuel Cartier (4) en fasse de même en réduisant l’écart à deux buts. Le défenseur des Grenadiers, Jérémie Poirier (3) a toutefois scellé l’issu du match pour une quatrième fois pour les Grenadiers en avantage numérique.

Les étoiles de la rencontre:

1- Lucas Reeves
2- Lucas Mercuri
3- Samuel Régis